LOCATION STUDIO

Vous avez effectué un investissement locatif et vous êtes maintenant prêt à mettre en location votre studio ? Quelles sont les conditions, règles et astuces à suivre pour mettre son studio en location ?

location_studioDéfinissons d’abord ce qu’est le studio, comparé à l’appartement ou à la simple chambre. Le studio est un petit appartement constitué d’une seule pièce principale, sachant que la salle de bain et les toilettes ne comptent pas comme des pièces. Pour être ainsi dénommé doit répondre à quelques critères légaux. En effet, conformément aux dispositions des deuxième et troisième alinéas de l’article R. 111-2 du code de la construction et de l’habitation, la surface habitable d’ un appartement doit, au minimum avoir une surface habitable de 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 mètres, soit un volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes. Le logement doit disposer au moins d’une pièce principale ayant soit une surface habitable au moins égale à 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond au moins égale à 2,20 mètres, soit un volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes.

De nombreuses annonces offrent à la location des studios meublés. Il s’agit de studios garnis d’un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre la vie courante et mis à disposition du locataire.

Alors, quelle solution adopter ? Vaut-il mieux louer son studio vide ou meublé ? La question s’impose. En effet, au niveau fiscal, la location meublée est très avantageuse : elle permet aux propriétaires percevant moins de 76 300 euros de loyers ( ce qui peut largement entrer dans l’échelle des montants perçus pour une location de studio ) de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 71 % sur leurs revenus fonciers (régime du micro-bic).